Les défricheurs numériques

Les 1er mardi du mois

Groupe ouvert ayant son espace de création au Petit Théâtre, où les membres se réunissent, afin de rencontrer des passionnés du numérique, des bricoleurs, des artistes, etc. L’objectif est d’échanger des connaissances pour développer un savoir-faire commun. Des projets sont réalisés grâce à ces échanges, à l’équipement disponible sur place, aux conseils de notre responsable du numérique au Petit Théâtre et bien sûr, grâce aux participants.

Les Défricheurs ne se limitent pas au numérique ! En effet, ils ont dégainé leur marteau et leur scie circulaire afin de concevoir un Photomaton et célébrer l’univers de Jeanne-Mance Delisle et de la Troupe de théâtre Les Zybrides. En utilisant un petit écran tactile, les gens qui avaient enfilé différents costumes pouvaient se prendre en photo. Celles-ci étaient accompagnées d’extraits des trois pièces de théâtre de Madame Delisle, qui étaient présentés sous forme de bulles. Une fois le cliché enregistré, il suffisait d’entrer adresse courriel à laquelle ils souhaitaient recevoir leur photo en version numérique.

La version 2.0 permettra quant à elle la réalisation de GIF. Joins-toi à nous pour contribuer à cette avancée !

Photomaton - La Ville est Delisle - Septembre 2018

Soirée Électro du FME - Septembre 2018

Ombre numérique

Les festivaliers les plus téméraires du FME (Festival de Musique Émergente) ont pu être plongésdans une atmosphère sombre et planante. Sous les mélodies harmonieuses de l’artiste de musique électronique berlinoise Ouri, un écran de projection reproduisait les silhouettes des danseurs,et les transformait en particules qui réagissaient aux mouvements corporels et aux beats de l’artiste. Le participant et son avatar virtuel entamaient alorsune danse jusqu’aux petites heures du matin.

 

Beam

Les festivaliers de la soirée électro du FME 2018 ont été gâtés.En parallèle de l’installation Ombre numérique, ces derniers pouvaient s’installer  sous deux lumières robotisées où une caméra infrarouge, disposée discrètement devant eux, captait le mouvement de leur corps. Celle-ci enregistrait alors l’angle de leurs bras et de leurs jambes et était capable de dire si leurs poings étaient fermés ou ouverts. À partir de là, les lumières robotisées suivaient les mouvements des bras des participants, créant ainsi un jeu de lumière lors du spectacle. Beams’intégrait au light show de la prestation de la DJ berlinoise Data Plan