“Filles de…”

"Filles de...", Mathilde Benignus, Petit Théâtre du Vieux Noranda
« Filles de... » par Mathilde Benignus

«Filles de… » est une future création musicale et théâtrale qui prend pour inspiration tout le bagage transmis par nos mères. L’artiste Mathilde Benignus se déplace à la rencontre de plusieurs femmes*, elle rencontre les mères et parle avec leurs filles. Elle pose des questions à celles qui sont comme elle ; des filles de femmes fortes, entrepreneuses, engagées, de celles qui ont marqué leur époque.

Avec elles, elle se demande quel héritage garder? Quelle transmission a été possible ou plus difficile à porter?  Elle demande à chacune : qu’avez vous gardé de votre mère ? Qu’avez vous transmis à votre fille ? Est-ce qu’il y a des legs plus faciles que d’autres, des matrimoines plus légers ou plus lourds ? Et qu’est-ce qu’on fait à partir de ça ?

Qu’ont en commun une artiste-féministe, une politicienne, une militante, une agricultrice, une travailleuse sociale et une fille de sorcière du nord ? Toutes lui parlent de leurs mères et elle les écoute. Mathilde est une de ces « filles de » dont chacun·e connaît le nom de la mère dans la région d’où elle vient. 

Les mots récoltés et les questions posées seront le point de départ d’une nouvelle création chorale, infusée de toutes ces voix de femmes singulières. À partir des voix enregistrées sur le territoire, Mathilde est accompagnée de la musicienne Marie-Hélène Massy Emond, pour une exploration musicale et sonore du 11 au 24 octobre. 

*Femmes et filles s’entendent dans une pluralité d’expressions de genres.

MATHILDE BENIGNUS, AUTEURE, RÉALISATRICE ET PERFORMEUSE

Mathilde Benignus écrit et réalise des histoires qui prennent vie au théâtre, au cinéma ou dans les centres d’arts. Après dix années de créations entre la France, la Belgique et l’Allemagne, elle vit aujourd’hui à Montréal.

Ses projets artistiques questionnent la place des femmes et le rapport à “l’autre”, les espaces de banlieues et les territoires mis à l’écart. Prenant appuis sur les contes et croyances issus de cultures populaires, elle s’interroge sur la place de la transmission, le chemin de la passation lié à un héritage. Qu’elle s’inscrive dans un contexte poétique ou politique, intime ou sociétal, son approche du réel prend la forme d’une création documentaire – filmique, théâtrale ou radiophonique – qu’elle utilise comme un révélateur.

DÉCOUVRIR D’AUTRES PROJETS RÉALISÉS AVEC MARIE-HÉLÈNE MASSY EMOND: