Édito | Saison automne - hiver Petit Théâtre du Vieux Noranda

Édito | Saison automne – hiver

L’équipe du Petit Théâtre et moi-même nous vous présentons notre saison automne – hiver. Une programmation différente des autres années qui, agile et flexible, s’improvisera au gré des propositions et opportunités. 

Le Petit Théâtre est principalement connu de la population comme étant un lieu de diffusion; nous avons, cette année, décidé de mettre l’emphase sur la création artistique qui a lieu à l’intérieur de nos murs. Nous sommes fiers de vous présenter nos productions théâtrales créées en majeure partie par des artistes de notre territoire. Nous avons effectivement fait le choix d’ouvrir notre lieu aux artistes pour qu’ils puissent continuer à créer en toute sécurité. La situation sanitaire actuelle nous a amené à changer nos manières habituelles de faire, afin de pouvoir, à nouveau, vous accueillir au Petit Théâtre. Nous vous proposons donc des expériences et spectacles en quantité limitée, et surtout en formule distanciation sociale. Toujours à l’affût, nous dénichons, en ce moment même, de petites perles, des expériences uniques et technologiques. Nous nous tournons également vers la relève qui nous propose leurs premières expérimentations pour le public amoureux des arts vivants. 

L’artiste associé de cette programmation exceptionnelle est l’artiste numérique Jean-Ambroise Vesac avec qui nous collaborons depuis maintenant 3 ans. Ce choix s’est fait naturellement et sans hésitation de notre part.

Jean-Ambroise Vesac nous présente «Le corps hybride». 

L’oeuvre trouve sens dans les Zybrides, la branche créative et fondatrice du Petit Théâtre. Hybrides, car nous avons dû collaborer, s’adapter et être solidaire.  Hybride parce que nous offrons la diffusion de spectacles en présentiel et de manière virtuelle. Hybride car nous naviguons entre notre identité actuelle et celle qui se dessine dans un avenir technologique et humain.

 

-Rosalie Chartier-Lacombe

Directrice du Petit Théâtre du Vieux Noranda

À propos de Camille

Tu aimerais aussi...

Laisser un commentaire